Echo de notre randonnée Des sentes escarpées du Pré-St-Gervais aux quais rénovés du Canal de l'Ourcq


Balade semi-urbaine et au bord de l’eau


Rendez-vous avait été donné aux amateurs de balades semi-urbaines devant la vieille église de Pantin (nord-est de Paris, 60 000 habitants). Lasse, cette vieille dame de plus de 400 ans est fragile et donc en rénovation. Il faudra revenir pour la rencontrer.



Alors on a filé dans le jardin d’à côté, à la rencontre d'une autre dame mais un peu plus jeune : une belle serre, elle aussi devenue une vielle dame pleine de charmes mais aussi de mauvaises herbes folles.


Mais ce ne sont pas les quelques pieds de vigne alentours qui vont vraiment donner un air de campagne à notre balade.


Le Pré saint Gervais


Et non, pour cela faut se rendre au Pré saint Gervais, qui borde Pantin au Sud. Petite ville de 18 000 habitants de l'autre côté du périph, qui malgré son charme certain lié à son passé agricole (d’où le pré dans le nom de la ville) est l’une des plus denses de France.





Avant d’arriver et de traverser le centre ville, arrêt à l’église de la Sainte Famille, qui nous accueille avec une vierge du 12ème siècle.












Les gervaisiens ont su garder son cachet à leur ville en y ajoutant des touches contemporaines dont cette belle façade de gymnase.






Et c’est à la recherche des sentes, que notre charmante meneuse Jeannette nous avait promis, que nous avons découvert des usines rénovées à usage d’habitation, mais aussi pour accueillir des nouveaux bureaux d’Hermès, déjà installé sur Pantin depuis 1997 et rejoint par Chanel en 2012. Ainsi le luxe s’installe dans ces banlieues que l’on disait de la ceinture rouge.






Le centre ville est charmant à souhait. Et nous voilà en route vers les sentes bordées par de petites maisons, le plus souvent avec jardin. Ca monte un peu, mais glycine et lilas embaument notre parcours, et surtout cela nous permet d’avoir plusieurs fois de superbes panoramas sur Paris et sa banlieue est (eh oui, le ciel était bien dégagé)














Après les sentes, nous revenons vers Pantin et son parc calme et bien entretenu Henri Barbusse / la république, dominé par la tour hertzienne de Romainville.










Le canal de l’Ourcq


Et nous voilà repartis, cheminant tranquillement le long du canal de l'Ourcq où la culture est présente avec le théâtre du Fil de l'eau et la Banque qui s'est installée dans les grands moulins de Pantin.


Mais pourquoi cette avancée suspendue au-dessus de l’eau ? C’est par là que la farine, venant des moulins que l'on aperçoit juste derrière, était déversée dans une péniche afin d’être acheminée par le fleuve vers d’autres contrées. Une façon de rappeler que ce lieu a joué un rôle économique important.


Parcours dépaysant à souhait, avec une dernière touche champêtre, le jardin des bambous du parc de la villette et un au-revoir sur la terrasse de la Philarmonie.



Merci Jeannette pour cette agréable journée où nous avons découvert 3 villes de banlieue en pleine transformation. Prévoyante, tu avais dit d'apporter nos capes au cas où... elles sont restées dans le sac et çà aussi on aime bien. A bientôt.


Christine et Marie-Odile


63 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout